FRIENDSHIP: ÉCOLE PRIMAIRE ET SECONDAIRE DE BATIKAMARI

EN SAVOIR PLUS SUR L’ORGANISATION

om de l'ONG: Friendship

Pilier: Accès à l'Éducation pour les Filles et Femmes

Lieu: Bangladesh

Période de Finacement2016-2021

 

LE DÉFI

Malgré les efforts du gouvernement, de nombreux enfants des zones défavorisées n'ont pratiquement pas accès à l'éducation. Les Chars (îles mouvantes) sont l'une de ces vastes zones situées dans les ceintures fluviales et isolées des terres principales qui manquent d'enseignants qualifiés, d'infrastructures éducatives et d'autres services essentiels. Cependant, malgré la menace constante d'érosion fluviale et d'autres risques naturels, les communautés marginalisées choisissent de vivre dans ces zones pour leur potentiel agricole fertile et sans avoir d'autres moyens de subsistance.

LE PROJET EN QUELQUES MOTS

L'école Batikamari offre un enseignement de qualité dans un des "chars", avec une école primaire comprenant six salles de classe, un centre d'éducation pour adultes et une école secondaire. Les écoles suivent le programme et le système d'évaluation et d'examen nationaux, auxquels sont ajoutés une formation à l’éthique ainsi qu’à des sujets aussi divers que la dignité, la biodiversité, l’hygiène, la nutrition. Le programme d'éducation Friendship est inclus dans une approche holistique prenant en compte la santé, l'action contre le changement climatique, la sensibilisation et les services liés à la citoyenneté inclusive et aux droits légaux, le développement économique durable et la préservation de la culture.

ILS NOUS RACONTENT

"Avec mes amis, j’étais en route pour l’école et passais à côté de la maison d'Usha quand nous avons entendu quelqu'un pleurer. Son père était malade et ils n'avaient pas assez d'argent pour lui acheter de nouveaux vêtements. J'ai raconté cette histoire à mes parents et j'ai aussi exprimé mes tristes sentiments pour Usha. Je me sentais triste parce que je ne voulais pas qu'un élève manque sa classe pour quelque raison que ce soit." Appréciant son empathie pour ses pairs, le père de Munni l'embrassa de joie et lui donna un peu d'argent pour acheter une nouvelle robe et du riz pour Usha et sa famille.

 

- Munni Akter, élève de cinquième année à l'école primaire Friendship Batikamari.

 

Photograph: ©Friendship